Collectif indépendant et militant de Restaurants & Producteurs Artisans de Qualité

Les visages du Collectif

" On ne sait pas du tout ce que ça va donner, mais l'histoire est passionnante "

" Tout commence il y a 5 ans, avec la rencontre de cette vigneronne, Fanny et mon coup de cœur pour ses eaux de vie. Je la sélectionne pour faire partie de notre carte de cognacs. On sympathise et comme je cherchais quelqu’un pour faire une cuvée Coutanceau-Brossard, on décide de créer avec elle une cuvée réservée à la maison que je vais sélectionner chez elle, ça fait 4 ans et demi maintenant que ces bouteilles sont en vente au verre au restaurant ou à la bouteille à emporter.

En 2020, le confinement nous a permis de nous voir plus souvent que les autres années, on s’est retrouvé pour faire 2 ou 3 dégustations avec cette maîtresse de chai. On a discuté du lien historique entre le Cognac et la Rochelle, de la cuisine, de l’engagement marin, du cuisinier pêcheur ; elle nous disait qu’elle recherche la finesse, l’élégance, qu’elle ne boise pas trop ; puis on a parlé de son amie tonnelière ; de notre terroir avec des couches de coquillages cassés, de silex, qui sont des sédiments marins apportés au cognac par la vigne, par le cep. Et on s’est demandé si on ne pouvait pas pousser ça un peu plus loin. On en a parlé avec la tonnelière qui a aimé le projet et c’est comme ça qu’on l’a monté.

Les douelles ont été analysées puis mises sur une palette de manière à ce que tout l’environnement marin (l’iode, le sel, les algues, le pollen...) puisse imprégner le bois. Elles vont rester sur le site ostréicole pendant un an.

En avril 2022, après construction des barriques par Stéphie, on pourra y mettre l’eau de vie que nous avons déjà identifiée avec Fanny, c’est jeune, floral, fin. Pendant un an, on fera des dégustations tous les 3 mois pour voir l’évolution de notre produit puis en avril 2023, normalement on aura le résultat.

Je crois que c’est une première et on y croit très fort mais on ne sait pas du tout ce que ça va donner. C’est un peu frustrant car généralement en cuisine, dès qu’on a une idée, on peut la mettre en œuvre immédiatement et on a un rendu.

Pour ce projet, il va falloir être patient. Mais je trouve que l’histoire est passionnante, d’abord il y a le terroir, puis l’artisanat d’art, le bel artisanat : la tonnellerie, le chai, la cuisine, pleins de talents différents. Chacun amène sa petite pierre à l’édifice. "

NICOLAS BROSSARD

Établissement(s) rattaché(s) à ce témoignage

Derniers témoignages

« Notre promesse est de mettre au même niveau la qualité gustative, environnementale et sociale » 

« Il y a une révolution dans le monde du café qui a commencé au niveau du service avec les baristas et la cr...

HIPPOLYTE COURTY

Lire la suite

« Les particuliers avaient envie de découvrir le café de qualité » 

« Dès son lancement, l’objectif de la Brûlerie de Belleville était de trouver des clients professionnel...

LUDOVIC GOSSART

Lire la suite

« Au restaurant, c’est la dernière impression avant  de quitter les lieux, le dernier souvenir »

« Le café a milles facettes qui peuvent être mises en avant. En dessert, nous faisons un caramel de café pour...

AURELIEN GIL-ARTAGNAN

Lire la suite

Le Collège Culinaire de France en chiffres

1

Mouvement associatif totalement indépendant financièrement des pouvoirs publics et de l'industrie agro-alimentaire et de tout corporatisme

3000

Restaurants Producteurs Artisans de Qualité membres passionnés répartis sur l'ensemble des territoires

100%

Sélection et contrôles indépendants réalisés par 220 référents restaurateurs et producteurs artisans en régions et validés obligatoirement à l’unanimité par les chefs fondateurs

+150

Evènements et rencontres réservés aux hommes et femmes de métier (Journées d’Echanges Nationales & Régionales, etc.) dont certains ouverts à tous (Marchés Complices, Dîners Complices, etc.)

Vous avez une question ?

Contactez-nous au 01 44 90 50 81 (Lun-Ven : 9h-18h)

Restez informé !