Les visages du Collectif

Le goût du bon produit

© Simon Detraz

« Depuis 5 ans, je fais un travail de recherche, aux côtés de Yannick Alléno, afin d’atteindre le goût le plus ultime, beau et brut du produit. La première étape de ce travail de recherche s’est aboutie par la création d’une confiserie sans sucre pour limiter la consommation de saccharose. Un de nos alliés est l’eau de bouleau, 100 % bio et naturelle mais surtout, la qualité du fruit et de toutes les autres matières premières. Si ma fraise n’est pas pleine de soleil et qu’elle passe 15 jours en stockage, ça ne marche pas du tout ! Donc je donne une importance folle au sourcing et aux producteurs qui savent s’occuper de leurs produits. J’ai beaucoup d’exemples : pour le lait, la crème et le beurre, nous travaillons avec la ferme de Kerbastard, en Bretagne. Ils n’ont qu’une vingtaine de vaches donc question traçabilité et qualité on ne peut pas faire mieux ! Du côté des farines, elles nous viennent des Moulins de Brasseuil (Moulins de Chérisy), le moulin bio le plus proche de Paris. Cela va au-delà de la saisonnalité, notre objectif est vraiment d'avoir les meilleurs produits pour la fabrication de toutes nos créations, finalement. Et le même principe s’applique à tout ce qu’on fait au Pavillon Ledoyen. Tout est cohérent dans nos circuits de transformation.

Je suis fils de maraîcher donc j’ai été habitué à être patient avec les produits - attendre le bon moment pour les utiliser - et je suis entouré de personnes qui ont aussi cette philosophie. Il me semble logique, même indispensable, dans un établissement comme le nôtre, de travailler avec des produits à maturité. 

Le fait de conserver un fruit quand il est le meilleur permet aussi de jouer avec les saisons. Par exemple, si je conserve des kilos de ciflorette en mai ou juin, je peux en hiver proposer des tartes aux fraises confites avec une quenelle de chantilly ! C’est de la provocation mais ça montre qu’on peut détourner le problème sans trahir la planète ni nos producteurs. Il faut continuer à donner du sens à la pâtisserie, revoir les produits qu’on utilise, les conservateurs, les exhausteurs de goûts afin de revenir à l’essentiel : le goût du bon produit. »

AURELIEN RIVOIRE

Établissement(s) rattaché(s) à ce témoignage

Derniers témoignages

« Je me rends compte que les jeunes générations sont plus sensibles aux valeurs de saisonnalité »

« Depuis qu’on a repris l’exploitation, on travaille surtout avec des pâtissiers de restaurants pour des pâtis...

ETIENNE SCHALLER

Lire la suite

« La pâtisserie de demain se doit d’être responsable »

« Comme, je pense, la plupart des pâtissiers, nous sommes tous partagés, tiraillés entre les clients qui n’o...

CELINE PARIES

Lire la suite

« Cette relation humaine nous nourrit au quotidien »

©Stéphane de Bourgies « J’entends encore trop souvent des pâtissiers me dire qu’il n’y a pas de f...

JESSICA PREALPATO

Lire la suite

Le Collège Culinaire de France en chiffres

1

Mouvement associatif totalement indépendant financièrement des pouvoirs publics et de l'industrie agro-alimentaire et de tout corporatisme

3000

Restaurants Producteurs Artisans de Qualité membres passionnés répartis sur l'ensemble des territoires

100%

Sélection et contrôles indépendants réalisés par 220 référents restaurateurs et producteurs artisans en régions et validés obligatoirement à l’unanimité par les chefs fondateurs

+150

Evènements et rencontres réservés aux hommes et femmes de métier (Journées d’Echanges Nationales & Régionales, etc.) dont certains ouverts à tous (Marchés Complices, Dîners Complices, etc.)

Vous avez une question ?

Contactez-nous au 01 44 90 50 81 (Lun-Ven : 9h-18h)

Restez informé !