Fondé par 15 chefs français, reconnus internationalement, le Collège Culinaire de France s’est donné comme vocation de promouvoir la qualité de la restauration en France et dans le monde. Il participe au rayonnement de la culture et de l’économie gastronomique françaises. Il soutient, promeut et développe l’héritage et l’avenir du patrimoine culinaire artisanal.Il incite à explorer et à valoriser toutes les cultures culinaires du monde.

Le Collège Culinaire de France est l’institution de référence de la culture gastronomique française à partir des valeurs et des pratiques du métier qui en sont issues.

Le Collège Culinaire de France est le gardien et le promoteur des valeurs universelles de la gastronomie. Il soutient la diversité et la mise en valeur de toutes les cultures culinaires du monde.

 

L’impact de la gastronomie

Le Collège Culinaire de France s’est donné comme vocation de promouvoir la gastronomie dans toutes ses dimensions sociétales. L’ambition est de faire prendre conscience et de mettre en valeur sa réalité économique, sociale, culturelle, mais aussi environnementale et de santé publique. La dynamique et les enjeux liés à ces réalités sont encore trop souvent méconnus.

Les membres du Collège Culinaire de France considèrent qu’ils ont la responsabilité de faire connaître et de porter haut et fort toutes les dimensions de cette réalité. Leur métier et tous ceux qui en sont les artisans, représentent une force vive de la nation qui est encore largement sous exploitée.

Lire la suite

Le chiffre d’affaires annuel de notre secteur d’activité dépasse en France les 50 milliards d’euros, entraînant derrière lui des entreprises et des filières artisanales aux métiers divers. Notre secteur professionnel est le recruteur le plus actif du pays mais aussi le 4ème employeur privé de France. Avec moins de dix salariés employés dans la quasi-totalité des entreprises de notre profession, c’est tout le tissu social français qui est représenté.

Tous, quelque soit notre catégorie, nous travaillons à représenter les valeurs d’une vision du monde, de la terre jusqu’aux assiettes. Les entreprises de notre secteur réalisent en moyenne près d’un quart de leur chiffre d’affaires à l’export. Ces données permettent de mieux faire comprendre l’impact de nos métiers au niveau mondial.

De plus en plus de pays étrangers ont mis en place des politiques volontaristes de soutien et de promotion de leur activité touristique. Le secteur est devenu très concurrentiel. Le match s’est mondialisé. Le nombre de touristes dans le monde va passer d'1 milliard à 2 milliards en 2030. Première destination touristique mondiale en nombre de touristes, nous ne sommes que 3è en recettes derrière Les Etats Unis et l’Espagne (qui a pourtant 30% de touristes en moins que la France). Enfin la France n’est que 6ème en termes de productivité.

Beaucoup d’autres pays semblent déjà l’avoir mieux compris que nous le pouvoir d’attraction moteur de la gastronomie pour l’ensemble de l’industrie touristique.

Les gouvernements du Royaume Uni, de la Norvège, de la Suède, du Mexique, du Pérou, du Brésil, de l’Australie et bien d’autres, investissent pour faire venir massivement des journalistes et des chefs du monde entier afin de promouvoir leur tourisme, à travers leur gastronomie.

Avec des budgets importants, des présences ministérielles conséquentes, des soutiens financiers et une grande communication institutionnelle de nombreux pays ont en effet pertinemment compris et intégré l’importance d’avoir une gastronomie flamboyante pour générer un tourisme fort.

La diaspora gastronomique française dans le monde représente un énorme potentiel.

Ce potentiel s’illustre concrètement depuis deux ans avec l’événement Good France qui réussit à mobiliser, chaque année, plus de 2000 chefs sur les 5 continents.

Il convient de décliner et d’amplifier ce type d’initiative. Mais cela ne sera pas suffisant si nous voulons atteindre l’objectif d’accueillir 100 millions de touristes d’ici à 2020 et d’augmenter les revenus générés par le secteur.

Notre cuisine est sans doute l’une des plus diverses, riches et vivantes au monde. Elle est notre atout maître pour installer un périmètre fédérateur qui initie et cultive, dans la durée, une dynamique de mobilisation de grande ampleur pour tirer l’industrie touristique française au premier rang mondial.

Réduire

Le Combat du Collège Culinaire de France

L’écrasante machine des multinationales de l’agro-alimentaire soutient le développement d’une restauration industrielle standardisée. Selon plusieurs estimations cela concerne plus de 75% de la restauration en France qui utilise systématiquement des plats tout préparés et ne nécessite la présence d’aucun professionnel en cuisine. C’est un marché très convoité de plus de 8 milliards d’euros pour cette industrie en France.


Pour le Collège Culinaire de France, cette situation n’est pas une fatalité. Mais cela implique que se mobilisent et se fédèrent collectivement toutes celles et ceux qui partagent les mêmes valeurs et les mêmes pratiques du métier d’artisan-restaurateur. C’est la vocation centrale de l’ Appellation de Qualité reconnue par le Collège Culinaire de France.


Le Collège Culinaire de France ne juge pas des performances gastronomiques des restaurants. Il veut fédérer les passionnés de la qualité, de l’origine et de la fraîcheur des produits. Le Collège Culinaire de France veut fédérer les passionnés de l’hospitalité et de la convivialité.


Transparence dans l’assiette, mise en valeur de la diversité et de la richesse des produits et des terroirs sont les maîtres mots du Collège Culinaire de France. C’est une responsabilité et une contribution à la portée de chacun des fondateurs mais surtout de chacun des restaurants et producteurs-artisans de qualité.


La puissance et la pérennité du de Collège reposent avant tout sur le nombre et l’engagement de ses membres. C’est grâce à la contribution de tous que nous parviendrons collectivement à soutenir chacun d’entre vous. L’échange et le partage entre gens de métier qui se reconnaissent et s’engagent sont des enjeux urgents qui nous concernent tous. C’est la seule façon pour chacun d’entre nous de faire face à la déferlante de la cuisine industrielle et de la standardisation du goût

Les Produits

IL N’Y A PAS DE CUISINE DE QUALITE SANS PRODUITS DE QUALITE

Promouvoir les produits de qualité et le travail des producteurs exigeants. Il n’y a pas de bonne cuisine – sans bons produits. Et il n’y a pas de bons produits sans des producteurs passionnés ayant les moyens de vivre de leur travail.

Nous disposons d’une biodiversité hexagonale unique au monde avec des producteurs qui pratiquent des méthodes artisanales, au savoir-faire exceptionnel soucieux de maintenir une agriculture paysanne respectueuse de l’environnement ainsi que des professionnels talentueux liés aux métiers de bouche (produits laitiers / vinicoles / la petite pêche / ostréiculture…).

La gastronomie s’entend comme l’ensemble des maillons d’une magnifique chaîne composée :

  • - d’une part, des artisans des métiers de bouche que sont les boulangers, pâtissiers, charcutiers, bouchers, fromagers, cavistes, fabricants d’arts de la table…
  • - d’autre part, des producteurs tels que les agriculteurs, éleveurs, maraîchers, vignerons, cueilleurs de champignons ou dénicheurs de truffes pour les métiers de la terre et pêcheurs, ostréiculteurs, mareyeurs… pour les métiers de la mer.

C’est pourquoi les membres du Collège Culinaire de France s’attachent à sélectionner conjointement les producteurs artisans et restaurateurs de qualité qui reflètent la grande diversité des métiers de la gastronomie.

Cette sélection se fait, à l’unanimité, après une appréciation collective issue de plusieurs points de vues. Elle est fondée sur l’engagement, le professionnalisme et l’expérience des membres de l’association.